Morbihan. Il menace les gendarmes avec un couteau, un militaire blessé

Un forcené a menacé des gendarmes avec un couteau, ce mardi 9 octobre, à Plescop, près de Vannes (Morbihan), rue Charles-Le-Quintrec.

Il a été maîtrisé avec un pistolet à impulsion électrique. L’homme, âgé d’une trentaine d’années, a été placé à l’Établissement public de santé mentale (EPSM) de Saint-Avé, dont il venait de sortir. Une procédure judiciaire a été ouverte.

La gendarmerie a mobilisé une quinzaine de militaires mardi 9 octobre, vers 12 h 45, à Plescop, près de Vannes (Morbihan), pour maîtriser un forcené, non loin de la rue Charles-Le-Quintrec. Après une altercation avec un employé sur un chantier de construction, cet homme très excité errait dans le bourg. Il hurlait qu’il allait chercher chez lui un couteau.

Quinze gendarmes sur les lieux

L’homme, âgé d’une trentaine d’années, venait de sortir d’un séjour à l’Établissement public de santé mentale (EPSM) de Saint-Avé. Les gendarmes ont réussi à localiser son appartement au premier étage d’un collectif. Prévenus de la possibilité de se retrouver face à un homme armé, ils ont pris des précautions et mobilisé 15 militaires (quatre patrouilles).

Une main fracturée

Vers 13 h 30, les gendarmes se sont présentés à la porte du domicile. Le forcené a alors pointé son couteau, donné des coups avec son arme dans la porte et menacé de mort les militaires. Ces derniers ont réussi à le maîtriser avec un pistolet à impulsion électrique et en le jetant au sol à plusieurs. Non sans difficultés. Dans l’action, un gendarme s’est fracturé une main.

Le trentenaire a été redirigé vers l’EPSM. Une procédure judiciaire est ouverte pour faits de violence avec arme et rébellion.

 

Source : Ouest-france.fr

 

.