Inondations dans l’Aude : “Nous avons un élan de solidarité exceptionnel”, témoigne le maire de Trèbes

Eric Menassi est impressionné par le nombre de bénévoles mobilisés pour aider les sinistrés, par l’entraide entre voisins. Les témoignages de soutien dépassent même les frontières de la France.

Trois jours après les inondations qui ont fait 14 morts et 75 blessés dans l’Aude, le maire de Trèbes, localité sinistrée, évoque jeudi 18 octobre sur franceinfo “un élan de solidarité exceptionnel”. La commune, proche de Carcassonne, fait partie des 126 villes où l’état de catastrophe naturelle vient d’être accordé.

Des témoignages de soutien jusqu’en Allemagne

Emmanuel Macron se rendra sur place lundi 22 octobre. “Oui, je vais rencontrer le chef de l’Etat”, a réagi Eric Menassi. “Ma ville a payé un lourd tribut [six des 14 victimes] et des dégâts matériels extrêmement conséquents, 70% des équipements publics sont ravagés, des maisons entières, des quartiers, de la voirie, c’est une scène apocalyptique”, a raconté l’élu.

Mais le maire de Trèbes a tenu à souligner sur franceinfo “l’élan de solidarité” qui dépasse même “les frontières de notre région”. “Je viens d’avoir au téléphone le maire d’Elsa, en Allemagne, ville jumelée à Trèbes. Il va conduire un camion et traverser toute la France pour venir nous emmener des denrées samedi”, a raconté Eric Menassi.

“Je n’ai jamais vu autant de monde dans la ville de Trèbes”

Il a aussi insisté sur l’entraide entre Trébéens : “Des bénévoles se présentent tous les jours, nous avons un élan de générosité qui se manifeste également au travers de la population qui n’hésite pas à aller aider son voisin et aider l’ensemble des quartiers qui ont été sinistrés”, explique Eric Menassi.

Je n’ai jamais vu autant de monde dans la ville de Trèbes, et je vais vous faire une confidence : les gens que je vois au travail, je les vois avec un sourire et avec une bienveillance qui fait très chaud au coeur. Le maire de Trèbes

“Nous avons été profondément affectés pendant et quelques heures après cette déferlante de pluie. Aujourd’hui, nous sommes dans une activité intense. La ville fourmille d’engins, fourmille de bénévoles, de forces de l’ordre, pour reconstruire, nettoyer”, a raconté le maire.

 

Source : francetvinfo.fr

 

 

.