Consommation : une charte pour le saumon fumé en France

Les Français se classent au 2e rang des consommateurs en Europe de saumon avec 33 000 tonnes dégustées chaque année.

Les Français sont très amateurs de saumon fumé. Ils en consomment 33 000 t chaque année, ce qui les place en 2e position en Europe, derrière l’Allemagne. Les trois quarts sont fumés en France, où il existe une tradition ancienne du fumage, du temps où les saumons remontaient l’Odet, l’Adour ou la Loire.

Les professionnels de la filière, qui a réalisé en 2017 un chiffre d’affaires de 728 M€ viennent de signer une charte du saumon fumé en France qui garantit notamment la localisation sur le territoire français de l’intégralité des étapes, depuis le contrôle des poissons à l’arrivée dans les ateliers jusqu’à l’emballage.

 

30 % de la consommation annuelle durant les fêtes

« Les entreprises s’engagent également à une sélection responsable, notamment pour le saumon sauvage, à ne pas libérer de fumées dans l’atmosphère ou à limiter la quantité de sel utilisé », détaille Pierre Commère, délégué général de l’industrie du poisson au sein de l’Adepale (Association des entreprises de produits alimentaires élaborés).

Le moment n’a pas été choisi au hasard : novembre et décembre représentent, en effet, 30 % de la consommation annuelle. En 2018, le saumon fumé français a vu son prix augmenter de 7 %, les principaux pays producteurs — Irlande, Ecosse, Norvège — ne parvenant pas à faire face à la demande mondiale. Cela n’empêche pas les consommateurs français de se tourner de plus en plus vers le bio ou le label Rouge, des produits vendus plus cher.

 

Source : leparisien.fr

 

 

 

.