#DroitCitoyen

Un média libre et citoyen!

#DroitCitoyen© se veut un périodique en ligne d’information pour le grand public à caractère d’intérêt général et collaboratif en proposant une information pertinente sur le quotidien des citoyens.

#DroitCitoyen© revendique clairement le “droit » pour le citoyen de s’informer avec neutralité. En ce sens, le comité de rédaction est ouvert aux étudiants en journalisme, indépendants, amateurs à la recherche de projets journalistiques.

.

#DroitCitoyen© encourage la reconnaissance professionnelle des « journalistes et photojournalistes amateurs » qui s’inscrivent dans une démarche de professionnalisation.

Vincent Bach, président fondateur de #DroitCitoyen

.

Le projet est propulsé par l’Association Nationale de défense des Droits Citoyens qui propose une action commune entre la diffusion d’une information indépendante et une information juridique accessible pour le grand public.


Lancement courant novembre 2019.


Liberté de la presse en France

La liberté de la presse est l’un des principes fondamentaux des systèmes démocratiques qui repose sur la liberté d’opinion et la liberté d’expression.Ainsi, l’article 11 de la Déclaration française des droits de l’homme et du citoyen de 1789 dispose : « La libre communication des pensées et des opinions est un des droits les plus précieux de l’Homme : tout Citoyen peut donc parler, écrire, imprimer librement, sauf à répondre à l’abus de cette liberté dans les cas déterminés par la Loi. » L’article 19 de Déclaration universelle des droits de l’homme aussi dispose la protection de la liberté de la presse.

La jurisprudence de la Loi sur la liberté de la presse du 29 juillet 1881 retient parmi les termes juridiques le principe de bonne foi journalistique, à condition de réunir quatre critères, dont la qualité de l’enquête et l’absence d’animosité personnelle. Elle condamne systématiquement le directeur de publication lorsque la faiblesse de l’enquête, et donc des moyens accordés aux journalistes, est la cause de la diffamation.